Journal,  Just another article

Ma meilleure amie

Abandon : nom masculin
1.Action d’abandonner, de renoncer à (qqch.) ou de laisser (qqch., qqn). L’abandon d’un bien par qqn.
2.État de ce qui est délaissé. Mourir dans l’abandon.

Abandonner : verbe transitif
1.Renoncer à, ne plus vouloir de. Abandonner sa fortune à qqn.
2.Quitter, laisser définitivement (qqn dont on doit s’occuper, envers qui on est lié). Abandonner femme et enfants.

Vide : adjectif
1.Qui ne contient rien de perceptible ; où il n’y a ni solide ni liquide. Espace vide entre deux choses.
2.Dépourvu de son contenu normal. Bouteille, verre vide.
nom masculin
1.Espace qui n’est pas occupé par de la matière.
2.Espace non occupé par des choses ou des personnes. Faire le vide autour de qqn, de soi.

Rupture : nom féminin
1.Fait de se casser, de se rompre.
2.Cessation brusque (de ce qui durait). Rupture des relations.

Manquer : verbe intransitif
1.Ne pas être, lorsqu’il le faudrait ; être absent, faire défaut. Si l’eau venait à manquer.
2.Manquer à qqn faire défaut, être insuffisant.

Frustrer : verbe transitif
1.(Droit) Priver (qqn) d’un bien, d’un avantage sur lequel il croyait pouvoir compter (par un acte frustratoire). Frustrer un héritier de sa part.
2.Priver (qqn) d’une satisfaction. Cet échec l’a frustré.

Il y a des états par lesquels nous passons qui sont difficiles à définir avec des mots. Alors j’essaie. J’essaie de mettre des noms sur mes émotions, de mettre des mots sur mon état. A défaut de comprendre ce qui m’arrive.

Aujourd’hui j’ai perdue ma meilleure amie… Je suis morte dans son coeur.

Elle est passée à autre chose, elle a avancé en m’éloignant d’elle. Elle ma sortie de sa vie. Elle n’a plus besoin de moi, elle a tourné la page. Elle a fait une croix sur nous, nos souvenirs et tout ce que nous étions. Elle veut se séparer de moi.

C’est comme ça, cela m’est tombé dessus sans prévenir, comme un boulet de canon. Et depuis je m’enfonce dans les eaux sombres. J’ai un trou béant dans la poitrine. Je ressens un vide comme si une part de moi m’était arrachée, enlevée, volée. Elle est partie et elle l’a emportée. Me privant ainsi de refuge, de bouée, d’air et d’oxygène. Je me noie dans mes larmes et dans mon incompréhension.

C’est normal.

Elle m’a dit ça. (Premier couteau) Mais je ne comprends pas en quoi c’est normal. Une meilleure amie ce n’est pas juste un titre mignon qu’on donne gamine pour montrer qu’une de nos amies est supérieur aux autres. Non. Une meilleure amie c’est cette personne unique et irremplaçable qui remplit ton monde et ton univers. Celle a qui tu es incapable de mentir, de tromper ou de trahir. Cette fille qui, malgré la distance et le temps, restera cette personne a t’aimer inconditionnellement. Parce que l’amitié, la vraie elle surmonte tout. Cette personne qui est indispensable à ton monde et à ton bonheur. Cette personne avec qui on veut partager toutes les grandes étapes de la vie. Cette personne qu’on revoit même si on s’est un peu perdue de vue et en se revoyant rien à changé. La relation est la même, et l’amour qu’on se porte aussi. Alors non ce n’est pas normal…

Alys (son prénom à été changé) c’est celle qui me connaît le mieux. Elle et mon fiancé sont les deux personnes qui font de mon univers un monde merveilleux. Alys … Alys elle est unique et irremplaçable à ma vie. A Alys je pouvais tout dire. Alys elle savait me remettre à ma place quand c’était nécessaire. Alys c’est une femme forte et fragile à la fois. Elle fait de son mieux pour ne pas se noyer dans l’immensité du monde. Malgré les épreuves qu’elle traverse, elle continue de garder la tête lever. Elle continue d’avancer et de vivre. Mais parfois elle n’en peut plus. Pour Alys sa famille, sa soeur et ses cousines c’est tout son monde. Rien n’est plus important. Plusieurs fois elle a réfléchi à prendre un travail plus loin mais à chaque fois elle abandonne l’idée car elle ne peut pas s’éloigner. Elle a besoin de sa famille.

La couleur préféré d’Alys c’est le orange. Ses animaux préférés le panda roux et le renard. Le roux. Le roux partout. Alys elle aime les choses simples et pas prises de tête. Les trucs « de fille » ça la dépasse. Alys elle aime être bien dans ses vêtements, bien dans ses chaussures. Elle fait parfois un peu garçon manqué mais c’est ce qui la rend belle. Alys elle n’aime pas la foule, elle ne supporte pas ça. Une bonne soirée pour Alys c’est en famille ou alors sur son ordinateur sur un bon jeu avec des copains en vocale.

Alys elle ne tient pas à l’alcool, elle n’aime pas la bière et elle n’aime pas sentir le goût de l’alcool dans ses cocktails. On est pareil pour ça. Alors Alys est boit des shots, elle les enchaînes. Elle boit des Cosmopolitains. Ce cocktail que j’ai découvert à ses côtés. Mais elle ne sort pas seule. Alys elle sort qu’avec ses amis et ses proches au bar et en petit comité. Quand elle est ivre Alys elle te rappelle qu’elle t’aime. Elle te fait des bisous. Et parfois elle a l’alcool triste et se met à insulter son ex de toutes sortes de noms d’oiseaux. Et personne ne dit rien car on sait qu’elle a raison et que ça lui fait du bien.

Alys c’est une bonne personne. Elle est douce et gentille. Elle a du mal à s’attacher, parce qu’elle a déjà beaucoup souffert. Mais quand elle aime… Elle aime éperdument, elle aime en s’oubliant. Elle aime au point d’oublier le monde et les autres. Plus rien ne compte sauf lui. Et par amour elle fait milles choses. Quitte à être triste et malheureuse. Parce que par amour elle peut tout.

Alys elle a pas trop confiance en elle, et en son corps. Mais elle fait de son mieux. Elle se reconstruits lentement. Elle fait comme elle peut en se raccrochant à ses certitudes.

Alys elle m’a fait découvrir le genre littéraire de la bitlit. Elle en est fan. Alys elle lit, beaucoup, vraiment. Elle adore la lecture. C’est presque comme si chaque jour elle avait un nouveau livre qu’elle dévorait en un rien de temps. Alys elle adore la fantasy et le boys love. Elle peut dépenser une fortune en manga de ce genre en convention.

Alys et moi on était chacune jalouse de l’autre. Pas de cette mauvaise jalousie qui détruit mais de celle qui rend fière de l’autre. Celle où on aimerait être comme l’autre.

Quand je l’ai rencontré elle avait les cheveux rouges. Elle avait un piercing et aucun tatouage. Alys adore les tatouages. Elle a en plusieurs et tous son particulier et on signification importante pour elle.

Alys adore les fleurs et sa préféré c’est le Lys.

Alys est gourmande. Elle adore le fromage mais pas que. Elle a du mal a se tenir à un régime privatif. Si bien que parfois elle perd espoir de mincir. Mais si elle soutenue elle peut accomplir n’importe quoi !

Alys et moi on a fait de la garde alterné pour un lapin en peluche. Elle adore les peluches. Comme moi. Et elle aime enfiler une grenouillère parce que c’est confortable.

Alys a eu du mal pendant longtemps à ce qu’on la touche au niveau de la nuque. Et parfois c’est encore compliqué.

Alys on a perdu un an à l’IUT a cause d’une embrouille. Un an qu’on ne rattrapera jamais. Alys j’ai cru la perdre à cause de lui, car il faisait tout pour qu’on se voit le moins possible, pour que je sois une égoïste manipulatrice à ses yeux. Mais notre amitié a été bien plus forte que ça.

Alys adore la montagne et le ski même si son genou ne lui permet pas d’en faire autant qu’elle voudrait.

Alys c’est une acheteuse compulsive pour des jeux, des mangas, des livres, des trucs mignons.

Alys… Elle ne s’est jamais vraiment remis de la perte de sa maman…

Mais Nath ça fait des mois qu’on est plus meilleures amies.

Ah bon ? (Deuxième couteau) Pourtant mon amour et mon amitié pour toi sont inchangés. Je reste la même vis à vis de toi. Et je chérie notre amitié comme la prunelle de mes yeux. Et c’est d’ailleurs parce que je sais que tu es là que je ne m’inquiète pas. Tu es la première personne dont je regarde les stories Instagram car je ne veux rien louper. Quand je vois des renards ou des pandas roux je pense à toi. J’ai même encore un cadeau pour toi à la maison, acheter sur un coup de tête parce qu’en le voyant je me suis dit « Olalala Alys va adorer ». Quand je parle de toi on ressent toute mon admiration et je suis fière de dire « Ma meilleure amie ».

Je ne me sens plus légitime à être ton témoin à ton mariage.

(Troisième couteau) … Je ne sais pas comment comprendre, interpréter ça. Comment, toi, mon amie, ma meilleure amie, la plus précieuse de toutes, celle sur qui je compte le plus, celle qui me connait mieux que personne après mon fiancé, celle qui vaut plus que de l’or à mes yeux, … Comment peux tu me dire ça ?! M’abandonner comme ça ? Je me sens trahie dans mes certitudes.

Ne suis vraiment plus rien à tes yeux ? Tu as balayé à ce point notre histoire, nos souvenirs, notre amitié, ce que nous étions, ce que nous représentions l’une pour l’autre ?

Cela n’a aucun sens car personne mieux que toi ne peux remplir se rôle. Je n’ai personne d’autre qui en aurait l’étoffe. Comment peux tu me faire ça ? Me laisser tomber pour le jour qui doit être le plus beau de ma vie. Qui va me rassurer quand je serai en train de paniquer ? Qui va me faire garder la tête froide ? Qui va m’enguirlander parce que je suis en train de craquer comme jamais ? Qui finira notre chanson quand je dirais « Mais qu’est ce que ça peut faire comme bruit un Kangourou ? » quand je serai en train de me déstresser. Qui va me rassurer avec honnêteté que ma robe me va bien. Que je suis jolie et mes formes aussi ? Avec qui je rierais aux éclats en faisant la con ? Avec qui je pourrais me rouler dans une Lalou en mangeant de la mousse au chocolat ?

Au final c’est comme une rupture amoureuse. Il y a ce même goût âpre de l’abandon. Ce goût amer de l’inutilité et du remplacement. Ce même vide. Et sentiment odieux de ne pas avoir été assez bien, pas avoir été à la hauteur. Au point de tout retourner en boucle pour essayer de retrouver chaque raison, chaque cause. Et qu’au final on revient la conclusion que de toute façon le problème c’est soi-même.

Aujourd’hui j’ai perdue ma meilleure amie…

Et parce qu’un malheur n’arrive jamais seule, je l’ai perdue elle, mais aussi mes 2 grandes copines. Notre quatuor. Notre groupe. Nos délires. Notre amitié. Vous êtes mes copines. Les vraies. Celles que j’ai envie de voir quand je remonte à Paris. Celle avec qui j’aimerais repartir en voyage, refaire un shooting, reprendre une douche ensemble, … Celles dont je suis l’actualité sur les réseaux sociaux. Celles que j’ai envie de toujours inviter à la maison. Celles pour qui je me couperai en 4. Celles pour qui je dépense sans réfléchir. Celles dont je suis fière. Celles que j’aime. Celles qui me manquent atrocement depuis que j’ai déménagé… Celles avec qui je veux rire. Celles dont l’éclat de voix me manque… Celles avec qui j’ai des souvenirs uniques et impérissables…

Au final je me sens comme exclue, rejetée, de mon propre groupe de copines. Abandonnée par 3 des 4 personnes les plus importantes. Heureusement j’ai mon fiancé. Lui qui me sert fort dans ses bras pendant que je verse toutes les larmes de mon corps. Celui qui me soutient dans cette épreuve en me rappelant que lui il est là. Qu’il est a mes côtés et qu’il ne me laissera pas.

Bref, j’avais besoin de le dire, besoin de cela sorte. Je ne m’attends pas à ce que ce soit lu. Je n’attends rien, juste que le temps puisse s’accélérer pour avancer plus vite dans les différents stades… Parce que clairement là, je suis en pleine phase descendante.

Je ne comprends pas… Je ne comprendrais sûrement jamais…

Maintenant je suis seule avec mon chocolat, mon plaid et ma musique. Mais Lalys… La lalou elle ne suffit pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.