Journal,  Just another article

Rêve ta vie en couleurs – Partie 3

Libère la licorne en toi

On est en 2015, j’arrive en licence à la MIAGE de Nanterre. Alice est dans la promo d’avant et je suis avec une dizaine de garçons de l’IUT. C’est le temps de la coloc avec 2 potes et je me sens bien dans mes baskets. C’est d’ailleurs la période où je commence les shootings photos (pour ceux qui ont lu mon article à ce sujet). Et c’est aussi l’année où je sors ma première version de mon cosplay de Morgana. Les mauvais souvenirs du lycée sont loin et je ne serai plus la nouvelle donc tout vas bien (c’est ce que je pensais à l’époque).

Il faut savoir que jusqu’à maintenant, je n’ai jamais racheté une seule fois la même couleur. A chaque fois, c’était une couleur voire une marque différente.

La licence, c’est principalement l’année du rose. J’ai fait du rouge avec les pointes roses. Du rose avec les pointes bleus. Du rose, tout court. Et c’est la période où j’ai commencé à rester sur une seule marque de coloration. Le rose décolorant vite je faisait régulièrement des colorations.

D’ailleurs je me rappelle d’un de mes profs qui a la rentrée qui, après avoir demandé qui venait de l’IUT de Fontainebleau, est venu me voir et m’a demandé :

Tu es la copine d’Alice non ? Tu es comme elle avec tes cheveux.

Comme quoi, les couleurs de cheveux font parties intégrantes de notre amitié.

En soit, cette année-là a été sous le signe du rouge et du rose. Ce n’est pas très original. Mais en février, j’ai découvert l’associatif et surtout le réseau national de la MIAGE. Et dès mon premier événement, j’ai été mordu. A l’époque, j’avais une couleur délavé de rouge sûrement. De cet événement, je ne retiens pas grand chose à part que je me suis fait deux copines et que je voulais faire de l’associatif. (Merci Thomas si tu passes par là !)

Le printemps suivant je me fait un nouveau rose. Un peu plus flash. Et me voilà reparti en évent MIAGE. Mais ce n’est pas suffisant. Si je décolore, j’aurai un rose pétant !

Durant l’été avant d’entrer en master, j’ai décidé de décolorer à nouveau mes cheveux. Cela fait plus d’un an que je ne l’ai pas fait, je tente le coup. Et je n’ai pas perdu mes cheveux. Ouf ! Sur ce j’ai fais un rose, déjà clair de base, sur mes cheveux blonds. Et là, j’ai eu la couleur la plus pétante de toute ma vie. Franchement on aurait dit que je portais une perruque. Mais le rose part très vite, et je me suis rapidement retrouvé avec un très jolie blond rosée. Je n’ai par contre retrouvé que des photos prises avec une appli amusante que j’avais à l’époque.

Le rose sur les cheveux me plaisait bien. Il faut savoir que sinon, je déteste le rose. Mais en cheveux, ça passe vraiment bien. Et à cette période là je me suis donné un défi, pour chaque événement du réseau MIAGE, il me fallait une couleur différente. L’événement de rentrée approchant, je me suis fait un nouveau rose. Mais cette fois-ci, j’ai pris un plus foncé et cela m’a donné un magnifique rose framboise, j’en aurais mangé mes cheveux ! :rire: Qui a lui aussi très vite laissé place à un blond-rose.

Pour l’évènement suivant, j’ai fait un rose mat avec une coloration qui me restait d’une autre marque. Malheureusement, elle n’a tenu que le week end. Ce n’étaient pas une semi-permanente. L’événement suivant, je souhaitait refaire du rose avec les pointes bleus mais en rinçant la couleur le bleu à dégorgé sur le rose ce qui m’a fait du violet. Et franchement, c’était plutôt sympa à voir. Malheureusement, le rose est parti et le bleu a délavé en une sorte de vert. C’est tout une période où j’ai pris très peu de photo. Donc soyez indulgent avec le choix de ces dernières.

Sincèrement, c’est la période de ma vie où j’ai vraiment senti que le collège et le lycée était loin derrière. L’ambiance du réseau et toutes ces nouvelles personnes m’ont permis de vraiment me libérer et d’être moi-même. Et par dessus tout, l’événement suivant, serait hébergé par mon asso. J’étais présidente, fière de mon équipe et il était temps que je prenne mon courage à deux mains. Bleu, me voilà !

J’ai tellement aimé le bleu que j’en ai refait durant l’été. Bien que le bleu soit tenace, il décolore en turquoise et il faut aimer pour porter cette couleur. Mais ça devait être un signe que c’était le bon moment parce que c’est avec cette couleur que j’avais tant rêvé, que j’étais ravi de porter, que j’ai rencontré celui qui est aujourd’hui mon fiancé !

J’ai d’ailleurs ainsi fait mes 4 events à la suite avec une couleur différente :

On notera le choix des photos qui sont clairement à mon avantage… Hahaha

J’ai gardé ma période bleue un bon moment puisque l’événement suivant, j’ai fait une sorte de bleu/vert. Mais je me rends compte que je prenais beaucoup moins de photos depuis quelques mois car je galère pas mal à retrouver des photos de mes couleurs… L’événement d’après j’avais du violet et idem les photos sont difficilement trouvables. D’ailleurs, mon violet a délavé et j’ai retrouvé le bleu que j’avais en-dessous. Je le retrouve sur beaucoup de photos notamment celles des shootings que j’ai fait à cette période. Le bleu, c’est tenace, un truc de dingue ! Et le dernier événement pour boucler ces 2 ans de colorations par event est arrivé. Et avec l’occasion de faire LA couleur que je n’avais jamais faite : le VERT. C’est pas facile le vert parce qu’il faut vraiment avoir une jolie teinte, un peu comme le roux/orange. Toutes les teintes ne sont pas forcément très belles en fonction de ta couleur de peau ou autre… Et au final, c’est clairement pas celle que j’ai préféré. J’ai d’ailleurs très très peu de photo de cette couleur. Mais au moins, je l’avais faite ! Au final il ne me manque plus que gris et blanc que je n’ai pas encore fait mais j’ai le temps de le voir venir naturellement ça !

Par la suite, je suis revenu à des classiques tel que le rose/rouge. Faisant un nouveau master et un nouveau métier en alternance, je me devais d’avoir une couleur plus classique et passe partout. Mais la licorne en moi sait qu’elle a vu l’arc-en-ciel.

Une nouvelle couleur, pour moi, c’est un regain d’énergie. Je vais tout de suite mieux, je me sens bien dans ma peau et le monde est tout de suite plus beau. Je suis une licorne, un extraterrestre, une personne originale et caractérielle, je suis unique et je ne veux plus être comme tout le monde, je veux être moi. Quand je n’ai pas de couleurs je me sens à plat, fade et dépassée. Mais quand je fais une couleur, que je sors de la douche, que je me regarde dans le miroir, je me dis :

Cela fait vraiment du bien d’être enfin à nouveau moi.

Sinon maintenant je ressemble à ça :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.